L’enseignement de la technologie de 1960 à nos jours : réformes et débats

(actualisé le ) par Pagestec

1962-1976 : les premières tentatives d’introduction de la technologie au collège

1 - La technologie « Capelle »

Jean Capelle est l’initiateur du premier enseignement de technologie en 1962 [1]. La formation qu’il a suivie, le parcours professionnel qu’il a effectué axé sur la recherche appliquée, l’ont amené à défendre un enseignement qui valorise les applications pratiques. Jean Capelle est agrégé de mathématiques, mais également physicien, spécialiste de mécanique et auteur d’une thèse sur la mécanique rationnelle. Il mène des recherches aux usines Citroën et participe en 1935 à la mise au point des automobiles à traction avant, avant de diriger en 1943, la Société d’études de l’industrie de l’engrenage à Paris. Recteur de l’académie de Nancy de 1949 à 1954, il crée à Lyon en 1957 le premier Institut des sciences appliquées (INSA), puis est appelé en 1961 aux fonctions de Directeur général de la pédagogie [2] au ministère de l’Éducation nationale par le ministre Lucien Paye, fonctions qu’il quitte en 1964. Jean Capelle sera également rapporteur de la loi de 1971 concernant les enseignements technologiques et professionnels. Cette loi contiendra une critique du système éducatif, qu’elle souhaite davantage ancré dans la réalité [3].

Article de Isabelle Harlé, publié sur Démocratisation-scolaire.fr